Posté le 09/08/2018

Interview de la lauréate de l’édition précédente : Caroline Bernier

Caroline Bernier a accepté de nous parler de son expérience du concours. Découvrez en exclusivité comment la lauréate de l’édition précédente d’Upgrade (2016) a vécu cette aventure !

Comment avez-vous eu l’idée de vous inscrire à ce concours pour entrepreneurs ?

C.B. : C’est grâce à Jennifer Scholzen de l’AWEX Luxembourg que j’ai été avertie du concours. J’ai été particulièrement attirée par l’originalité de l’initiative Upgrade… car ils prennent en compte autant l’entreprise en croissance que l’entrepreneur et sa personnalité.

 

Comment avez-vous vécu votre sélection parmi les nominés ?

C.B. : Très bien, c’est resté très convivial. Je n’ai pas ressenti de rivalités avec les autres candidats.
D’ailleurs, pour l’anecdote, la soirée de sélection a fini par une connaissance approfondie de la bière de la Corne du Bois des Pendus dont Gaëtan Patin est le brasseur… 😉

 

L’élection du lauréat s’est faite par les clubs du Rotary. D’après vous, qu’est-ce qui a fait votre différence et qui a tellement plu au jury ?

C.B. : Je pense que c’est d’abord le concept innovant que j’ai présenté : une thématique forte alliant une plateforme internet, du networking et de la communication 360° mutualisée.
Notre slogan, c’est pour le succès commun et celui de chacun. Le but est de rendre vraiment accessible aux entreprises les nouvelles technologies, le networking « physique » – qui leur offre beaucoup d’échanges d’expérience – et la communication mutualisée.
Vous savez, j’aime bien le terme « mutualiser », car il signifie « voir ensemble ce que l’on voyait séparément ». C’est pour cela que le concept comprend ce type de communication. En plus, il permet d’être très présent sur la toile grâce à la communauté d’acteurs.

Ensuite, le concept que j’ai proposé rassemble une sélection d’entrepreneurs qui offrent des services ciblés à des PME. Se donner des coups de main entre entreprises en croissance, c’est un principe qui résonne beaucoup chez les gens, et je crois que ce fut le cas pour les membres du jury.

 

Que vous a apporté ce concours ? Quels en sont les avantages ?

C.B. : Déjà, j’ai dû défendre mes idées en public, devant un public de tous les horizons professionnels et de tout âge. C’est toujours un apprentissage bien utile.
L’avantage principal, c’était l’accompagnement de mon entreprise par la commission Upgrade, dans un esprit bienveillant et très encourageant.
Et puis, ils ouvrent des portes grâce à leur carnet d’adresses.
Gagner le concours a crédibilisé mon projet, également, même si les gens ne connaissaient pas tous l’initiative Upgrade !

 

Trouvez-vous que le but d’encourager les entrepreneurs dans leur phase de croissance est vraiment atteint ?

C.B. : Oui, d’autant plus que la difficulté majeure d’un concept innovant est que ce n’est pas simple à expliquer.
Au fur et à mesure, il nous fallait améliorer les présentations pour être compris par le public « tout terrain » face à nous.

 

Avez-vous gagné en notoriété grâce à ce concours ?

C.B. : Oui, notamment en apparaissant dans la presse et les réseaux d’affaires.

 

D’après vous, les autres candidats et nominés ont-ils profité des contacts et de la visibilité qu’ils ont eus grâce au concours ?

C.B. : Il faut leur demander 🙂 … mais, à mon avis, le concours, c’est comme une auberge espagnole : votre ROI (return on investment) est proportionnel à ce que vous amenez, que ce soit de l’enthousiasme, de l’attrait des présentations ou de la participation aux réunions.

 

Avez-vous un conseil à donner aux candidats et aux futurs nominés ?

C.B. : Participer ! C’est une super expérience, qui commence déjà par la description de son projet (étape bien utile pour une entreprise) et qui tient en compte les valeurs humaines !

 

Que voudriez-vous dire aux jeunes entrepreneurs qui se lancent tous les jours ?

C.B. : Pour moi, le plus important, c’est de boire, de manger, de rêver et de respirer son projet. Soyez à fond dans l’action ! Osez !
Testez les phases de votre projet ! Cela permet de redresser le tir beaucoup plus vite.
Personnellement, je suis perfectionniste… et si c’était à refaire, j’oserais et testerais davantage au fur et à mesure chaque phase de mon projet.
La deuxième chose essentielle pour un(e) entrepreneur(e), c’est d’être bien entouré, autant sur les plans personnels (pour du soutien) que sur les autres plans (faire un plan de communication cohérent avec les objectifs, etc.). Alors, restez en contact avec votre entourage 🙂

 

Posez votre candidature par ici